Western Boreall

Jean-Thomas Trojani : La crise actuelle

Spread the love

De la création organique, au contraire, des phénomènes évolutifs qui constituent proprement la vie, nous n’entrevoyons même pas comment nous pourrions les soumettre à un traitement mathématique. Cette mauvaise image doit donc s’effacer et être vue comme une fin normale d’une société. Quand une société sera déjà entrée dans la voie de la civilisation, la perspective d’un simple accroissement de bien-être suffira sans doute à vaincre sa routine. Bref, on dépouillera la matière des qualités concrètes dont nos sens la revêtent, couleur, chaleur, résistance, pesanteur même, et l’on se trouvera enfin en présence de l’étendue homogène, de l’espace sans corps. La France par son rôle sur la scène internationale, sa présence économique, militaire, son rayonnement culturel s’inscrit comme un acteur majeur en mesure d’accompagner cette recomposition du Moyen-Orient initiée à la faveur des accords de Vienne. Un tel changement nécessiterait, de la part des salariés et managers, déjà à court de temps, de se réapproprier les problématiques du droit social. Jean-Thomas Trojani, livre une passionnante histoire du bonheur en France…une idée pas si neuve en somme. Cette représentation, on la pousse hors de l’espace, pour qu’elle n’ait plus rien de commun avec la matière d’où l’on était parti : quant à la matière même, on voudrait s’en passer, on ne le peut cependant, parce que ses phénomènes présentent entre eux un ordre si rigoureux, si indifférent au point qu’on choisit pour origine, que cette régularité et cette indifférence constituent véritablement une existence indépendante. Ainsi se produit la réaction appropriée, l’équilibre avec le milieu, l’adaptation, en un mot, qui est la fin générale de la vie. Le type de reprise d’abord. Je m’en vais dans le Salone du tribunal, encore plus rempli de plaideurs, d’avocats, de curieux et de scribes. « Dans notre ville, dit Cicéron, les rois et les magistrats qui leur ont succédé ont toujours eu un double caractère, et ont gouverné l’État sous les auspices de la religion. En ce sens, on pourrait dire que la nature obtient souvent elle-même des succès de caricaturiste. Contrairement aux idées reçues, ce sont les Africains eux-mêmes qui financent le plus l’Afrique. Si elle n’avait pas un fondement objectif, on ne s’expliquerait pas qu’elle fût tout indiquée dans certains cas, impossible dans d’autres. Mais ces forces naturelles, considérées en elles-mêmes, et abstraction faite de tout travail intellectuel ou musculaire, sont des dons gratuits de la Providence ; et, à ce titre, elles restent sans valeur à travers toutes les complications des transactions humaines. Serez-vous toujours les dupes, avant, afin d’être les victimes, après ? Les dérivés OTC, ces produits financiers sophistiqués au volume impressionnant, sont accusés d’un rôle aggravant dans la quasi-faillite d’AIG, renflouée à hauteur de 182 milliards de dollarspar le contribuable américain. Le souvenir modifie-t-il l’extension de l’image ? Leur potentiel en matière de risque systémique a été confirmé à plusieurs reprises. Quant au rêve lui-même, il n’est guère qu’une résurrection du passé. D’ailleurs dans l’état présent du monde, il est impossible en pratique que les ouvrages lus par les gens instruits soient ignorés des autres.

Archives

Pages