Western Boreall

Antonio Fiori : Europe , le traité, rien que le traité

Spread the love

La procédure de restitution immédiate a donné une nouvelle respiration aux PME en allégeant leur besoin de trésorerie. Quant à l’économie politique, elle doit prendre l’homme tel qu’il est, d’autant qu’il n’est pas donné à l’imagination elle-même de se figurer, — encore moins à la raison de concevoir, — un être animé et mortel exempt de douleur. Vous venez de vous acheter une toute nouvelle voiture ? Mais surtout il faut considérer que le mysticisme pur est une essence rare, qu’on le rencontre le plus souvent à l’état de dilution, qu’il n’en communique pas moins alors à la masse à laquelle il se mêle sa couleur et son parfum, et qu’on doit le laisser avec elle, pratiquement inséparable d’elle, si l’on veut le prendre agissant, puisque c’est ainsi qu’il a fini par s’imposer au monde. Mais les faits, quand on les envisage en dehors de tout parti pris d’expliquer l’esprit méca­niquement, suggèrent une interprétation d’un autre genre. Perdus dans la marée montante des têtes humaines, les hommes de talent ou de génie s’habitueront donc à n’avoir besoin, pour se soutenir en leurs travaux, que de l’estime d’un petit nombre et de la leur propre. Et quand, enfin, il se décide à laisser tomber de ses augustes lèvres quelques phrases vagues où il est question de sympathie ; lorsqu’il condescend à visiter la France — alors, c’est du délire. De leur côté, les âmes détachées des corps seraient sans influence sur les phénomènes naturels si elles n’étaient du même genre que les esprits, et plus ou moins capables de prendre place parmi eux. D’abord parurent l’astronomie et la mécanique, sous la forme mathématique que les modernes leur ont donnée. Il y a des raisons de croire que ces économies peuvent faire beaucoup mieux. Mais alors, notre perception faisant partie des choses, les choses participent de la nature de notre perception. L’univers, envisagé dans son ensemble, évoluait véritablement. On voit apparaître de nouveaux leaders et dans les dix années qui viennent des pays comme la Chine, l’Inde, le Brésil ou encore l’Afrique du Sud, auront rattrapé leur retard en la matière. Toute œuvre humaine qui renferme une part d’invention, tout acte volontaire qui renferme une part de liberté, tout mouvement d’un organisme qui manifeste de la spontanéité, apporte quelque chose de nouveau dans le monde. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois « Un moment de patience peut préserver de grands malheurs, un moment d’impatience, détruire toute une vie ». D’un autre côté, Rome voyait son pouvoir et son prestige décroître tous les jours. Nous ne sommes jamais trop à nous faire l’écho du mouvement. Dans ce contexte, les subventions en faveur du développement des technologies vertes – l’éolien, le solaire, les bioénergies, la géothermie, l’hydrogène et les technologies de piles à combustible, entre autres – revêtent une double importance. N’est-ce pas ce qui est arrivé à la plupart des philosophes ? Leibnitz, en recourant à ces définitions, a entendu exprimer une pensée plus importante encore : à savoir que si les idées d’espace et de temps ne sont pas des illusions fantastiques, des formes de notre entendement ; si elles ont au contraire une réalité externe ou objective, cette réalité externe ne doit pas être prise dans un sens absolu, mais dans un sens phénoménal et relatif, pour employer une terminologie qui n’est pas précisément celle de Leibnitz, mais que nous croyons devoir préférer et dont nous avons tâché de fixer, dès le début de nos recherches. Quelle qu’ait été, en effet, l’action dissolvante de la science réelle, cette influence fut toujours en elle purement indirecte et secondaire : son défaut même de systématisation empêchait jusqu’ici qu’il en pût être autrement ; et le grand office organique qui lui est maintenant échu s’opposerait désormais à une telle attribution accessoire, qu’il tend d’ailleurs à rendre superflue.

Archives

Pages